Loading

Le Collectif Lebovitz


Le COLLECTIF LEBOVITZ veut créer des univers immersifs et participatifs. LEBOVITZ unit cinéma et technologie pour raconter des histoires où tous les sens sont sollicités. LEBOVITZ veut créer un lien singulier entre l’auditoire et le récit. LEBOVITZ veut toucher, émouvoir et provoquer grâce à la construction de récits qui soulèvent des questionnements universels.

FRANÇOISE LAVOIE-PILOTE

Françoise Lavoie-Pilote est réalisatrice. Toujours prête à relever de nouveaux défis, elle s’intéresse à l’art sous toutes ses formes. Depuis 2001, Françoise a touché au documentaire, à la fiction, à la publicité, aux installations interactives, à la vidéo en 360 degrés, au web, à l’écriture et même à la radio. Avec Zone, son installation précédente, elle expose à Paris, à Porto, à Montréal et dans l’Ouest canadien. Rassembleuse, exigeante, minutieuse, sensible, elle mène chaque projet avec sa tête autant qu’avec son cœur. Elle refuse en bloc les solutions faciles et cherche toujours à trouver dans l’image ce deuxième niveau qui parle plus à l’instinct qu’au rationnel.

www.francoiselavoiepilote.com

MARC-ANDRÉ BARIL

Marc-André Baril a su perfectionner ses recherches et ses compétences en nouveaux médias chez Moment Factory depuis plusieurs années, où il y collabore maintenant en tant que directeur au contenu interactif. Il a participé à la conception, production et livraison de nombreux spectacles et installations multimédias, notamment à l’Exposition universelle de Shanghai sur Aqua Magika, au Qatar sur des mariages royaux, à Montréal sur La Vitrine interactive, à Charlevoix sur un environnement immersif de casino ainsi qu’à Los Angeles sur divers projets de contenus génératifs; pour le nouveau terminal de LAX et la tournée 2013 de Nine Inch Nails. Passionné de voyages et de technologie, il a su trouver intérêt dans Ocean Motel en 2009 en créant un système audiovisuel proposant plusieurs éléments de décors interactifs, venant soutenir le récit cinématographique de Françoise Lavoie-Pilote. La production ROUGE MÉKONG continue dans cette lignée, en tentant de créer une synergie entre l’humain et la machine, entre le spectateur et l’acteur pour ultimement collaborer à la définition du cinéma immersif.

DARYL HUBERT

Concepteur indépendant en création et traitement numériques interactifs, Daryl Hubert est un artiste multidisciplinaire fasciné par le son, les arts vivants et par les espaces d’interaction humaine. Membre fondateur en 2008 du collectif de création interdisciplinaire Pourquoi jamais à Montréal, il explore la création collective depuis plusieurs années et prend part à de nombreux projets d’art engagé sous forme d’installations, de parcours initiatiques et de performances. Daryl Hubert participe au festival Phénoména en 2012 et en 2013 avec le projet « Les disparitions d’Erika Weisz ». En 2011, il confirme son intérêt pour la musique concrète et expérimentale en concevant un instrument sonore électroacoustique hors du commun assemblé par des disques piézoélectriques. La rencontre de divers groupes de création artistique et activistes de renommée internationale entre Montréal, Rome, Paris & Berlin nourrit également son bagage créatif.

GUILLAUME ARSENAULT

Artisan numérique transmédiatique, Guillaume Arseneault s’intéresse à la réinjection cinétique des phénomènes physiques dans la matière digitale. Propulsé par une quête de sens dans l’hybridation des arts à l’ère du pixel, il développe la dimension environnementale de l’espace artistique pour susciter des réactions interpersonnelles et des dialogues. Sa polyvalence, sa curiosité et sa fougue le caractérisent comme un canif suisse de l’audiovisuel interactif. De l’installation immersive à la projection architecturale en passant par la conception sonore, lumineuse et technologique, la diversité des projets constitue son carburant créatif. Depuis 2011, il oeuvre comme concepteur interactif chez Artificiel.org.

AUDE BEAUCHAMP-BOURDEAU

Un univers complexe d’émerveillements, de couleurs, de textures; voilà où Aude Beauchamp-Bourdeau aime se retrouver. Exploratrice dans l’âme, tôt elle a voulu se dépayser de sa forêt natale. Jonquière fut sa première destination pour vivre l’expérience Art et technologie des médias — télévision. À peine a-t-elle goûté aux plateaux de cinéma qu’elle se laisse guider par le voyage. La vidéo demeurant dans son cœur, en 2010 elle travaillera en Thaïlande comme vidéographe en plongée sous-marine pour capturer des moments magiques dans l’océan, ô monde fantasque aux mille surprises. Depuis l’enfance, c’est avec l’œil qui brille que Aude parcourt les bazars et ventes-débarras à la recherche d’objets uniques, intéressants et ayant une histoire. Romantique et sauvage de nature, ROUGE MÉKONG a su plaire instantanément à cette femme amoureuse d’aventures, d’ambiances et de la vie avec tout ce qu’elle a à nous faire rire ou subir.

ISABELLE CARON

Artiste des arts visuels et médiatiques fascinée par les arts participatifs, la création collective et par les pratiques artistiques qui visent un changement social, Isabelle Caron poursuit ses recherches au sein du doctorat conjoint en communication à l’UQAM. Ses travaux de recherche-création se penchent sur les processus créatifs et les modalités d’existence qui sous-tendent les collectifs de création. Ses recherches l’ont menée à la rencontre de divers groupes de création artistique à divers endroits du globe entre Montréal, Rome, Paris & Berlin. Depuis 2009, Isabelle Caron collabore énergiquement au sein du collectif artistique montréalais Pourquoi jamais. Elle a pris part à de nombreuses expositions collectives d’arts visuels [Nebraska, Montréal & Sherbrooke] et à des festivals de vidéo d’art [Toulouse, Québec & Montréal]. Par la production d’images en direct, elle explore la performance lors de divers évènements culturels [Montréal & Sherbrooke] notamment au festival Phénoména en 2012 et en 2013 avec le projet « Les disparitions d’Erika Weisz ». Isabelle travaille depuis 2004 en cinéma comme directrice artistique, fervente de couleurs ardentes, de textures riches et d’objets aux mille secrets. ROUGE MÉKONG l’a conquise droit au cœur.

MATHIEU CLOUTIER

Mathieu a toujours été passionné par l’univers de l’informatique. C’est par le Web qu’il a commencé à découvrir et à manipuler les différents médias. Programmation Web, motion design, modélisation 3D, animation traditionnelle, montage vidéo, etc. Mathieu est aussi détenteur d’un baccalauréat en Communication, profil médias interactifs. Ainsi, il a pu apprendre comment sortir de l’écran d’ordinateur et des sites Web pour aller vers la conception et la scénarisation d’environnements interactifs. Ce que Mathieu recherche c’est l’émerveillement et jouer sur les émotions des interacteurs qui passent à travers ses installations. Faire vivre une expérience unique et faire en sorte que chaque personne vive sa propre expérience.

SARAH-SEPTEMBRE

Artiste dans l’âme, danseuse, motivatrice, imaginative, elle est la muse de ROUGE MÉKONG.



Rouge Mékong